Pourquoi, comment, qui ?

Rendre au web ses lettres de noblesse

à 30 ans, je veux être responsable.

Le web a bientôt 30 ans. Pourtant après tant d'années, l'information recherchée et l'information apportée sont souvent différentes. Je pense qu'il est essentiel de tirer les enseignements du web actuel pour le construire sous un autre angle, celui de l'utilisateur. Aujourd'hui, le web n'est pas personnel. L'environnement n'est pas toujours confortable et l'information est rarement lisible, sans parler de sa pertinence. L'industriel web n'a aucune obligation de rendre un site confortable et lisible. Ce qui l'importe, c'est de faire liker, acheter, commenter, partager ... La lecture de l'information est souvent difficile, elle engage de nombreux efforts que nous ne mesurons pas. Son traitement, sa compréhension et sa rétention sont parfois impossibles. C'est un problème peu soulevé, car vécu par une minorité, les personnes se sentant inaptes au web. Les autres se considérant adaptées au web. Seulement voilà, ce n'est pas à nous de nous adapter au web, c'est au web de s'adapter à chacun d'entre nous.

Aujourd’hui, beaucoup de sites ne sont pas clairs.

La page web est souvent trop chargée et mal présentée, ce qui la rend illisible. Sur le web, la lecture et la navigation sont difficiles. Le contenu qui intéresse l'utilisateur occupe souvent une partie réduite de la page. L’utilisateur est noyé dans un amas d’informations concernant les réseaux, la navigation, la charte graphique … Pour rappel, le contenu reste la raison pour laquelle l’utilisateur consulte une page. Alors pourquoi est-il si difficile de le lire ?
La capacité mentale de l'utilisateur est limitée, il est impossible pour lui de traiter toutes les informations de page web, sans parler du fait qu'elles se succèdent. Malheureusement, aujourd’hui, le seul moyen pour l’utilisateur d’accéder au contenu d’une page web, c’est de la lire en l’état. Il n’a pas le choix. À moins de choisir de ne pas la lire du tout.

Beaucoup d’utilisateurs sont dépassés par l’information.

Aujourd’hui, le web c’est une infinité de pages illisibles auxquelles l’utilisateur doit s’adapter avant de pouvoir lire l’information. La vision de [Klione] est tout autre. Le web devrait être contrôlé par l’utilisateur. Ce qui le rendra personnel.
Plus précisément, la logique de [Klione] est de rendre l’utilisateur autonome sur le web. De lui redonner le contrôle pour qu’il puisse enfin lire et naviguer facilement et efficacement. Et pour cela [Klione] propose d’adapter l’aspect de la page web selon l’utilisateur. Ce qui lui permettra d’avoir une ergonomie personnalisée quelques soient les conditions. Qu'il fasse nuit, que l’utilisateur se soit cassé la main ou qu’il préfère lire sur fond foncé. Le but de [Klione] est d'offir un environnement personnel, dépourvu de distraction, d’erreur ou de difficulté.

C’est à l’utilisateur de faire le choix de l’ergonomie.

C’est à lui de décider que la page web devienne adaptée et que la lisibilité soit optimale. L’utilisateur, qui utilisera [Klione], ne subira plus le web tel qu’il existe aujourd’hui, c’est à dire illisible. Il aura fait le choix d’agir et de construire une nouvelle ère du web, celle de l’information ... claire et contrôlée.
Ce web personnel se concrétisera grâce à l'élaboration de règles ergonomiques sur le web. Pour cela [Klione] définira
- les contextes d’utilisation
- les capacités de l’utilisateur et
- les préférences ergonomiques.

Qui ?

Zade Belrit, Ergonome web

C’est grâce au web que j’ai pu faire de ma passion, mon métier. Ce savoir gratuit n’en reste pas moins précieux, inestimable. À mon tour, je souhaite apporter ma pierre à l’édifice, car cela me semble logique. L’ergonomie web, c'est essentiel pour moi. Donner un nouveau visage au web, un visage humain qui répond aux attentes de l’utilisateur : le confort et le contrôle , voici ce pour quoi je lève le matin.

Mon objectif est de rendre autonome l'utilisateur web.

Pour résumer, [Klione] adaptera l’aspect de la page web selon l’utilisateur. Il pourra lire et naviguer en toute autonomie sans distraction, ni erreur, ni difficulté. [Klione], c’est plus qu’un outil. C’est un état d’esprit. Celui d’améliorer l’accès à l’information. Car comme dit le co-fondateur du web : Le web, c’est pour tout le monde.
Au lieu de penser, on se fait des idées.
Louis Scutenaire

Journal

⠍⠑⠗⠉⠊ ⠁ ⠓⠁⠃⠕⠥⠊⠃⠕⠥⠊ ⠏⠕⠥⠗ ⠎⠁ ⠏⠕⠝⠉⠞⠥⠁⠇⠊⠞⠑

Pour un web personnel manifeste Pourquoi, comment, qui ?